126_5149

 

126_5284

 

126_5149

 

126_5236

 

126_5234

 

126_5248

De la variété,du jazz, de la musique classique,pour le concert de l'harmonie.

Concert de haute tenue dimanche 27 octobre après midi donné par l'harmonie municipale champagnerote, et son homologue de Danjoutin, qui se sont succédé sur scène, avec toutes deux un répertoire différent certes, mais tout aussi musicalement intéressant. Et interprété avec un réel brio.Sous la baguette de Marie-Claire FAIVRE, la formation locale est passée de la "Marche des alpes" à " I cant turn you loose" d'Otis Redding avec la même aisance, offrant aussi au public venu nombreux un extrait, accompagné d'un couple de danseurs vénitiens du "carnaval de Venise",ou encore dans un style plus coulé,"Moonligt sérénade" de Glenn Miller. Intermède celtique avec cornemuses et bombardes, sous la direction de laurent Heidet, avec quelques airs traditionnels bretons dignes des meilleurs bagads (formations musicales bretonnes).

En seconde partie, l'harmonie de Danjoutin dirigée par Marc ETTWILLER a ouvert son passage avec le défilé D'AÏDA tiré de l'opéra de Verdi, et à travers lequel, comme dans "concert à tous vents", ou encore "Chico mambo", et "El apso", a montré la parfaite complémentarité harmonique des instruments d'ordonnance que sont le clairon et la trompette de cavalerie.

Terminé par une remise de souvenirs avec la complicité des élus champagnerots, ce concert d'automne a truvé son apothéose à travers deux morceaux d'ensemble "la marche des enfants de troupe", et "Highland cathedral" qui a réuni sur scène l'ensemble des instrumentistes.

article paru dans les "Affiches de la Haute Saône" le 31/10/2013